Archive pour la Catégorie 'Analyse'

R&S soutient la grève de la Fonction publique le 22 mai

Communiqué national

Les services publics sont notre bien commun et doivent le rester.

 Après les importantes manifestations d’octobre 2017 et du 22 mars 2018, les fonctionnaires se mobilisent une nouvelle fois, pour dénoncer toutes les attaques contre les fonctionnaires et le service public républicain.

Le 22 mai, ce sont les organisations syndicales, sans exception, qui appellent à la grève et aux manifestations.

Le service public est le garant de la cohésion sociale. En défendant leurs missions et leurs statuts, les fonctionnaires des 3 pendants de la fonction publique – état, territoriale, et hospitalière – vont bien au-delà de la défense de leurs intérêts particuliers. Ils défendent l’intérêt collectif et ainsi un modèle social basé sur la solidarité et financé par l’impôt.

Défendre le service public c’est défendre la République.. C’est défendre l’égalité des citoyens.

République et Socialisme réaffirme son ambition et son attachement à la réalisation de la République Sociale, C’est pourquoi République et Socialisme soutient la grève et les manifestations partout dans la fonction publique le 22 mai 2018.

République et Socialisme soutient tous les agents qui vont ainsi perdre une journée de salaire pour défendre notre vision de la société, alors que le gouvernement veut offrir les missions de service public aux marchés financiers et fragiliser la république.

République et Socialisme dit Stop avec eux et appelle l’ensemble de ses militants et sympathisants à soutenir et participer massivement aux manifestations prévues par les organisations syndicales.

Paris, le 17 mai 2018

Transfert de l’ambassade étatsunienne à Jérusalem, l’armée israélienne tire sur des manifestants (59 morts dont des enfants)

Communiqué national  : Israël – Palestine : la France doit agir.

Au moment où les Israéliens fêtent le 70ème anniversaire de leur Etat,

Au moment où le peuple palestinien commémore la Nakba,

Au moment où tous les amis d’Israël et de la Palestine devraient appeler à la coexistence pacifique de 2 Etats indépendants et souverains,

Au moment où la question de Jérusalem devrait être traitée dans le respect de l’histoire internationale de cette ville symbole,

Au moment où les dirigeants du monde devraient saluer la mémoire d’Yitzhak Rabin et de Yasser Arafat, artisans d’une paix possible,

Trump provoque la communauté internationale en installant, en violation du droit international, son ambassade à Jérusalem et l’armée israélienne tire sur les Palestiniens. Non seulement cet usage de la force contre les manifestants des « marches pour le retour » était disproportionné mais les snipers avaient manifestement l’ordre de tuer. Ce qu’ils ont fait : au moins 59 Gazaouis sont tués dont des enfants.

Pour toute réaction, Macron et Le Drian appellent le gouvernement d’Israël au « discernement » et à la « retenue ».

Heureusement d’autres réactions ont été plus vigoureuses. Ainsi, au nom de l’Union européenne Federica Mogherini a dénoncé : « Des dizaines de Palestiniens, dont des enfants, ont été tués et des centaines blessés par des tirs israéliens durant les manifestations massives en cours près de la barrière de Gaza. » Pour Amnesty International il s’agit d’une « violation abjecte des droits de l’homme« , et Human Rights Watch parle d « un bain de sang que n’importe qui aurait pu voir venir« . L’Afrique du Sud a rappelé son ambassadeur. Le conseil de sécurité de l’ONU comptait lancer une enquête indépendante mais les Etats-Unis ont bloqué l’initiative. Cette proposition a été reprise par l’Allemagne, le Royaume-Uni et la Belgique.

La frilosité du chef de l’Etat français est scandaleuse et honteuse. Elle est indigne de la diplomatie de notre pays.

République et Socialisme

-condamne les violences commises par l’armée israélienne sur l’ordre du gouvernement israélien, comme l’inconséquence meurtrière de Donald Trump ;

-exige que le gouvernement français cesse de minimiser la portée des exactions perpétrées, favorise les possibilités d’une commission d’enquête et agisse pour aider au respect du droit international et des résolutions de l’ONU ;

-demande que la France reconnaisse officiellement l’Etat palestinien et œuvre à la reprise d’un processus de paix passant par la reconnaissance réciproque des 2 états.

 

Paris, le 15 mai 2018

R&S s’exprime sur les frappes en Syrie

Communiqué national : FRAPPES FRANCAISES EN SYRIE 

SOUMISSION ET IMPUISSANCE

République et Socialisme condamne la participation de la France à des frappes ayant pour but déclaré d’atteindre des centres de production d’armes chimiques dont Bachar El Assad aurait fait usage.

Outre que ces frappes, menées aux côtés du dangereux actuel Président des Etats-Unis d’Amérique, Donald Trump, pourraient avoir des conséquences catastrophiques pour la paix mondiale, outre qu’elles risquent de ne faire que renforcer la détermination du chef de l’Etat syrien, elles ont été décidées en dehors de toute institution légitime -l’ONU- et démocratique -le Parlement français.

S’il y a eu usage des armes chimiques il faut une condamnation internationale sans faille. Mais qui peut le décider en dehors de la communauté internationale ? Les précédents historiques ont de quoi susciter la méfiance et l’interrogation : les « gendarmes du monde » ont une fâcheuse tendance à commencer à servir leurs propres intérêts au détriment de la vérité, de la justice et de la souveraineté des peuples.

Lire la suite de ‘R&S s’exprime sur les frappes en Syrie’

Macron s’éloigne de la laïcité : communiqué de R&S

Communiqué de R&S sur les propos tenus par Emmanuel Macron lors de la Conférence des évêques de France mettant gravement en cause le caractère laïque de notre République

Propos contraires à la République française et à la loi de 1905

tenus par le Président de la République

Présent, ce lundi 9 avril 2018, à la Conférence des Evêques de France au collège des Bernardins, le Président de la République, Emmanuel Macron, y a tenu un certain nombre de propos totalement contraires au caractère laïque de la République française, affirmé dans la Constitution, et à la loi de 1905 sur la séparation de l’Eglise et de l’Etat.

Il a ainsi affirmé que « le lien entre la République et l’Eglise avait été abîmé » et qu’il « nous » (l’Etat et l’Eglise) incombait de le « réparer »,

Empruntant des accents à Nicolas Sarkozy (Le Curé est supérieur à l’Instituteur), il a regretté que la laïcité « déracine les spiritualités »,

Il a vanté le rôle de l’Eglise vis-à-vis des personnes homosexuelles, des familles monoparentales ou des femmes qui ont recours à l’IVG,

Il a identifié la Laïcité à une « religion d’Etat » dont il ne serait pas le « promoteur  d’un credo républicain ».

Lire la suite de ‘Macron s’éloigne de la laïcité : communiqué de R&S’

Contre la montée de l’antisémitisme

Déclaration de RS-75 à propos de l’assassinat antisémite de Mme Knoll

Dans la flambée de violences : insultes, menaces, agressions, mais aussi libération d’une parole antisémite particulièrement décomplexée sur les réseaux sociaux, que subissent nos compatriotes juifs, le racisme vient de tuer une nouvelle fois.

Mireille Knoll, une vieille dame de 85 ans, une rescapée de la barbarie nazie, a été assassinée parce que juive.

L’antisémitisme, fléau qu’on aurait pu croire d’un autre temps, retrouve aujourd’hui de la vigueur, porté par la violence du fascisme « vert » qu’est l’intégrisme islamiste.

R&S75 sera présent et appelle nos concitoyens, membres ou hôtes de la République Française, à venir massivement manifester leur rejet de toute forme de racisme et d’antisémitisme :

Mercredi 28 mars à 18h30 place de la Nation.

(RdV angle bd Voltaire – Place de la Nation)

Communiqué de R&S sur les élections italiennes

Élections en Italie :

le libéralisme même sous couvert de centrisme conduit au désastre

 Après cinq ans de coalition entre le Parti Démocrate et des forces de droite, la sanction électorale a été à la hauteur de la déception populaire. La ligne libéro-centriste portée par Matteo Renzi a été gravement sanctionnée dans les urnes, conduisant le centre-gauche italien au niveau le plus bas de son histoire.

On voit le résultat de cinq années de gouvernement centriste : le Mouvement 5 Étoiles, surfant sur la volonté populaire de « dégagisme » et dont l’orientation est devenue libérale et européiste au cours du temps, atteint un niveau inédit ; la Ligue du Nord prend largement la tête d’une coalition de droite pourtant déjà très droitisée à la base par rapport à 2013 et vient concurrencer directement le PD pour la place de deuxième parti du pays ; à l’inverse, la gauche est totalement laminée, sa présence au Parlement sera anecdotique et son existence même est compromise.

À l’issue des élections, le paysage politique italien est plus troublé encore qu’après celles de 2013. L’avenir qui se dessine est loin d’être réjouissant pour le monde du travail italien.

Lire la suite de ‘Communiqué de R&S sur les élections italiennes’

Intervention de Marinette Bache à la Rencontre des 1ers signataires de l’Appel « Combat laïque, Combat social »

COMBAT LAÏQUE, COMBAT SOCIAL

10 février 2018 – Espace conférence des Diaconesses

Intervention de Marinette BACHE, Conseillère de Paris (République et Socialisme)

 Cher-e-s ami-e-s,

La gauche est en mauvais état. La laïcité aussi. J’ai le sentiment que ce n’est pas sans rapport. Je ne parle pas de l’état électoral de la gauche, je parle de ses débats internes qui me paraissent si peu à la hauteur des enjeux.

Aussi, moi qui ai toujours situé mon engagement militant dans la suite et de la Révolution française et du Mouvement ouvrier, c’est ce lien enfin fait entre le combat laïque et le combat social qui m’a attirée à signer cet appel.

Nous voulons porter ensemble, malgré nos différences, une exigence de Liberté, d’Egalité, de Fraternité. Pour toutes et tous.

Une telle exigence ne peut s’exprimer pleinement qu’au sein d’une République sociale et laïque et qui s’assume comme telle.

Il fût un temps où cela était naturel, où chacun connaissait notre Histoire, où la gauche était indissociable du combat républicain, du combat pour l’égalité, du combat pour la liberté de penser.

Lire la suite de ‘Intervention de Marinette Bache à la Rencontre des 1ers signataires de l’Appel « Combat laïque, Combat social »’

Communiqué de R&S suite au CN du 14 octobre 2017

Travailler à rendre la Gauche Solidaire, converger avec le mouvement social

Lors de son Conseil National, tenu à Paris le 14 octobre 2017, République et Socialisme a réaffirmé sa ligne politique et son ambition de rassembler celles et ceux qui sont attachés à la réalisation de la République sociale intégrant l’Histoire du Mouvement ouvrier et du Socialisme, les valeurs de la Révolution française, de la Commune de 1870 et du Conseil National de la Résistance.

Face aux souffrances et aux inégalités provoquées par ceux qui trahissent les espérances populaires, nous agissons pour une reconquête idéologique proposant :

-l’égalité, la justice sociale, la solidarité, la laïcité et la souveraineté du peuple,

-la priorité à l’école avec le développement de la connaissance critique et au développement du service public, vecteur d’égalité,

-l’égalité réelle entre les femmes et les hommes, un droit du travail et une démocratie sociale dignes de ce nom,

-une juste répartition des richesses, un aménagement équilibré de notre territoire et une politique industrielle de reconquête en faveur de la nation intégrant l’impératif écologique et la transition énergique,

-au niveau international, de nouveaux rapports avec les pays du Sud basés sur un véritable co-développement et une politique internationale indépendante.

Lire la suite de ‘Communiqué de R&S suite au CN du 14 octobre 2017′

Signature de l’appel « TRAVAILLONS ENSEMBLE »

Travaillons ensemble

 Il y a 4 mois, l’impensable est arrivé ! En dépit de nombreux points d’accord, la gauche de transformation sociale et écologiste n’a pas su unifier ses forces pour gagner. Elle a été absente du second tour de la Présidentielle.

Les propositions d’alternatives qui l’animent sont pourtant puissamment présentes dans la société.

Le rejet massif de la loi El Khomri en 2016 reste prégnant. Il conduit au rejet des ordonnances anti sociales qui vont aggraver la casse du droit du travail. Le social reste au cœur des préoccupations d’une majorité de jeunes, de salariés, de retraités.

La mise en cause des APL, des emplois aidés, l’augmentation de la CSG ont été rejetées dès cet été. La baisse de popularité d’un Président élu par défaut s’explique d’abord par cette réalité.

Quant aux attentes en termes de transition écologiste, de démocratie, de solidarité avec les migrants … elles risquent, sans aucun doute, d’être tout autant balayées.

La politique de ce gouvernement est clairement de droite.
Lire la suite de ‘Signature de l’appel « TRAVAILLONS ENSEMBLE »’

Communiqué de R&S sur la nouvelle « réforme » du Code du travail

Attaque contre le Code du travail : C’est toujours non !

Ces ordonnances sont la continuation des lois précédentes : loi Sapin, loi Rebsamen, loi Macron (déjà) et loi El Khomri.

C’est la remise en cause du Code du travail qui est la protection du salarié, partie faible du contrat, face au patron.

Ce n’est pas cette « réforme » du Code du travail qui sera créatrice d’emplois. C’est une vieille politique qui a échoué partout, comme on le voit en Allemagne avec le développement des petits emplois précaires.

C’est la flexibilité à outrance du travail.

C’est la précarité à vie par la remise en cause des CDI, la dérégulation des CDD et de l’intérim.

Les conséquences des ordonnances seront le dumping social, les licenciements boursiers légalisés et des milliers d’emplois menacés.

Cette destruction du droit social est dans le droit fil de ce que souhaitent faire les libéraux au niveau européen.

République et Socialisme soutiendra et participera à toutes les initiatives et actions pour combattre ces ordonnances.

République et Socialisme appelle à la manifestation des syndicats le 12 septembre prochain.

Refusons le libéralisme, en France, en Europe et dans le monde, dont le seul objectif est d’augmenter les profits des patrons.

Le travail doit être respecté et reconnu !

République et Socialisme veut un code du travail protecteur pour le salarié face au patron.

République et Socialisme rappelle que la primauté de la loi est garante de l’égalité des droits.

République et Socialisme demande plus de pouvoir pour les syndicats pour une meilleure défense des salariés (maintien des CE, des DP et des CHSCT).

Construisons ensemble la République sociale !

123456



Jacquesyvonpierre |
Marketingstarts |
Gimmeshine |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Pour Notre Village QUINCY-V...
| Yenamarre69
| Bernardofrsc