• Accueil
  • > Analyse
  • > Election européenne : des propositions de R&S et de GDS

Election européenne : des propositions de R&S et de GDS

Voici cinq points, cinq messages, cinq objectifs, cinq thèmes que nos 2 formations proposent au débat avec quiconque voudra s’en saisir !

Bien sûr cela ne règle pas tous les problèmes ; mais qui aurait cette prétention ?! Chacun garde sa singularité ; chacun peut avoir des propositions complémentaires et offrir un chemin pour y parvenir. Il s’agit simplement, si nous en avons, tous, la volonté, de dépasser nos dissensions certaines pour faire front commun face au libéralisme macronien qui est entrain d’écraser notre peuple.

Sachons être plus responsable que lors de la dernière élection présidentielle.

1°) Rendez-nous les mille milliards

Il existe mille milliards de fraude fiscale en Europe, qu’ils rendent cet argent que puissent mieux vivre les peuples.

La BCE doit être au service des peuples et pas l’inverse. Elle doit prêter directement aux Etats et la règle de plomb de zéro déficit doit être rejetée.

La sortie de la crise, du chômage de masse, de la misère et des inégalités,  c’est par la relance et la redistribution des richesses, pas par l’austérité. Par les services publics, pas par les privatisations.

La sanction effective et dissuasive de la fraude fiscale et de l’optimisation fiscale, une fiscalité qui s’impose à toutes les multinationales, GAFAM et autres. Une assiette commune consolidée de l’impôt sur les sociétés (ACCIS).Exigence de la séparation des activités de dépôt et des activités spéculatives des banques, politique douanière active aux frontières de l’UE.

2°) Europe sociale contre l’Europe de la finance :

La fin de la mise en compétition des salariés et l’arrêt de la destruction de leurs droits du travail et sociaux : retour à l’état de droit dans les entreprises, contrôle des multinationales, avec réduction des durées légales et maxima du travail, établissement d’un Smic plancher européen  et  augmentation progressive de celui-ci jusqu’à atteindre le niveau du plus haut des 27 pays membres, en parité de pouvoir d’achat. Dénonciation immédiate unilatérale de la directive organisant la discrimination des « travailleurs détachés ». A travail égal salaire égal, égalité des droits femmes hommes, et travailleurs immigrés, alignement sur le haut selon le principe de faveur, des droits du travail. Partage des richesses. Pour le renforcement de toutes les protections sociales, maladie, chômage, retraites, liées et payées à la source en même temps que le travail.

3°) Le capitalisme met en danger la planète : changer l’Europe pour la sauver 

Pour sauver la banquise il faut nous sauver des diktats des banquiers. Défense de notre environnement par delà les frontières. Développement de tous les services publics et aide à la création de nouveaux services publics pour les pays qui le souhaitent (santé, éducation, énergie, sécurité, rail, finances publiques, poste, téléphonie, fret ferroviaire, ONF, barrages hydrauliques, petite enfance, logement, alimentation, eau, internet…). Pour des énergies durables et renouvelables. Combat contre toutes les fraudes (Volkswagen), risques et gabegies (glyphosate, perturbateurs endocriniens) détruisant l’environnement, le climat, la santé, la planète. La politique agricole doit pouvoir répondre aux besoins des paysans pas aux impératifs de l’agro-industrie : pour une alimentation saine et accessible aux peuples d’Europe.

4°) Remplacer la main invisible du marché par la main visible de la démocratie : non au secret des affaires, transparence et contrôle populaire, redonner le pouvoir aux peuples.

Dénonciation de toutes les restrictions mises aux peuples pour prendre en main leurs affaires. Bataille pour un fonctionnement démocratique d’une Europe au service des populations, en renforçant le plus possible les droits du Parlement (élargissement du périmètre d’application de la procédure législative ordinaire, droit d’initiative législative). Ce ne sont pas des sociétés anonymes qui doivent décider de notre sort : développer les instruments collectifs de contrôle de la part des institutions publiques, des usagers et des salariés. Combattre toutes les discriminations, garantir l’égalité de tous les droits fondamentaux entre les peuples et entre les humains, femmes et hommes, immigrés, jeunes, selon leurs qualifications, et quels que soient l’âge, les orientations sexuelles, l’origine, la langue.

5°) Une Europe ouverte et attentive à l’immigration, une Europe coopérative, pacifiste pas guerrière :

Harmonisation d’une politique européenne ouverte, partagée et digne, de l’accueil et du droit d’asile, fin du système de Dublin. Pour une Europe non agressive, la réduction des armements partout, une Europe soucieuse de la paix dans le monde et d’échanges négociés, équitables et régulés (ONU, OMC, OIT, OMS, OME). Une Europe faite d’humanité, de partage, attractive, porteuse de politiques de co-développement  et non pas faite de compétition, de sélection, de régression et de répression, d’alignement économique sur le FMI et militaire sur l’OTAN.

 

0 Réponses à “Election européenne : des propositions de R&S et de GDS”


  • Aucun commentaire

Laisser un Commentaire




Jacquesyvonpierre |
Marketingstarts |
Gimmeshine |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Pour Notre Village QUINCY-V...
| Yenamarre69
| Bernardofrsc